Les enfants, soyez sages, sinon, vous serez privés de télé!

Publié le Mis à jour le

À Sainte-Adèle, des citoyens «tannants» et un conseiller «turbulent» ont poussé la mairesse à priver de télé l’ensemble de la population adéloise. Ainsi, depuis plusieurs semaines, les séances du conseil municipal ne sont plus télédiffusées, comme ce fut le cas durant les 35 dernières années.

Le temps que le calme revienne en classe nous dit-on.

Une décision qui rappelle l’ancienne manière qui consistait à punir toute la classe pour les frasques du seul élève turbulent. Histoire de bien faire comprendre à l’élément perturbateur que c’est la maîtresse qui mène! Une vieille astuce qui vise à prendre en otage le groupe en entier pour forcer le ou les quelques dissidents à abdiquer sous le poids du nombre. On transforme les mécontents en méchants. On les bâillonne pour ne plus entendre grincer ce grain de sable qui fait gémir la belle machine municipale.

Car le principal argument de la mairesse de Sainte-Adèle pour justifier cette décision est celui de l’image. Ça paraît mal tous ces questionnements insistants, ces citoyens qui reviennent sans relâche sur les mêmes sujets, toute cette agitation en classe. Ça fait désordre.

L’image toujours l’image. Le vernis doit briller, être lisse et reluisant, sans aspérité, sinon, on a l’air de quoi à Sainte-Adèle?

Alors on ferme la télé, fini la permission de regarder cette émission qui donne le mauvais exemple aux enfants (lire les citoyens).

Sauf que, ce qui paraît mal en ce moment, c’est la mairesse et l’ensemble du conseil qui, par cette décision, font la démonstration de leur incapacité à faire face à l’exercice d’une saine démocratie, à gérer le «conflit» et à maintenir l’ordre lors de la période de questions, cette trop brève plage de temps mensuelle soumise à un lourd protocole où les citoyens peuvent, parfois, s’adresser directement aux élus devant la population.

La mesure vise plus particulièrement le conseiller Pierre Lafond et quelques citoyens qui s’intéressent à certains dossiers éternellement (volontairement?) nébuleux.

La décision de la mairesse de Sainte-Adèle a un arrière-goût de censure grossière et obsolète à la limite de l’insulte à l’intelligence des citoyens qu’elle croit incapables de faire preuve de discernement et de juger par eux-mêmes. Elle ne semble pas être consciente que c’est sa décision qui fait mal paraître la Ville de Sainte-Adèle aux yeux de la population et non pas le conseiller Lafond ou les quelques citoyens plus curieux et engagés que la moyenne. Les élus doivent accepter de répondre aux questions, de rendre des comptes, et d’êtres imputables de leurs décisions, devant la population, et non pas au sein d’un cercle restreint. Et à Sainte-Adèle, plusieurs dossiers laissent perplexes et soulèvent des questions tout à fait légitimes : La Rolland, le promoteur Malouf, le garage municipal, la croix de Sainte-Adèle, les frais juridiques ruineux qui donnent une couleur «vert avocat» à notre ville. Et bien d’autres…

L’un des devoirs de notre municipalité est de rendre les lieux publics accessibles au plus grand nombre. Un principe qui semble exclure la salle du conseil. Moins il y aura de témoins, mieux ce sera. En interdisant la télédiffusion des séances du conseil, la mairesse accepte de restreindre l’accès virtuel à cet exercice démocratique au nom d’un principe esthétique : mal paraître.

C’est injustifié et injustifiable.

Cette mesure, malhabile, risque de créer un effet pervers en transformant le conseiller Lafond en martyr et les citoyens curieux en victimes. S’ensuivra une croisade qui, elle, sera médiatisée.

Un rassemblement citoyen est prévu le 24 novembre de 13h à 15h, près de la SAQ, à Sainte-Adèle.  La manifestation vise à contester publiquement la fin de la télédiffusion des séances du conseil.

NousTV poursuit la télédiffusion des séances de Sainte-Agathe-des-Monts et en collaboration avec TVCL, celles de Mont-Tremblant, Saint-Donat et Sainte-Lucie-des-Laurentides.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les enfants, soyez sages, sinon, vous serez privés de télé! »

    Françoise Groulx a dit:
    22 novembre 2018 à 3:41

    Vous avez raison entièrement Monsieur Bérard dans ce texte.
    Je suis indignée de cette situation de mise en «pénitence» en attendant que la maîtresse….oups…la mairesse nous redonne la permission de nous rasseoir à notre place en lui promettant de rester tranquille.
    NON, nous ne sommes pas des enfants de première année mais bien des citoyens qui ont droit de parole sans contraintes…de justifications de la part du conseil municipal face aux dépenses devenues exorbitantes et dont les factures nous sont relayées.
    Devrons-nous demander la tutelle afin de redresser les finances publiques ?
    Mettre à jour ce qui semble si nébuleux et qui cache peut-être la honte devant l’incompétence ?
    Où en sommes-nous rendus, nous, qui aimons notre village et désirons maintenir cet équilibre devenu de plus en plus fragile de la démocratie?
    Manifester reste encore un moyen des «démunis»…désolée d’en être rendus là.
    Françoise Groulx

    MICHEL BOYER a dit:
    22 novembre 2018 à 1:29

    Moi j’ai vendu ma maison, sise sur la rue de la Montagne, en juin dernier…, j’ai donc quitté Ste-Adèle (secteur Mont-Rolland), j’y avais emménagé en 1980…. Pour ceux qu’ ça intéresse j’en raconterai + long sur mon temps vécu à Mont-Rolland/Ste-Adèle dans un éventuel « Poste sur mon journal personnel »….
    Bon ça sent de + en + le contrôle total du message, enfin du silence en regard des problèmes qui ne cessent de s’additionner à Ste-Adèle…, j’irais même jusqu’à dire que la vision du présent conseil municipal est que les citoyens m’ont élu avec un majorité assez basse, merci, maintenant personne n’a le droit de mettre en doute ma façon de « GÉRER MA municipalité…, on pourrait penser une tendance régime totalitaire…?!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s